Back

Tourbillon T21

 

QUAND UNE ETOILE RENCONTRE SON ETOILE

Les forces de la nature et la main de l’homme se sont alliées pour créer Stella Polare, une montre féminine signée ANTOINE PREZIUSO GENÈVE, dont le boîtier est taillé dans le cœur d’une météorite. Avec son tourbillon et son mouvement entièrement décoré à la main, elle sublime les codes traditionnels de la haute horlogerie. Antoine Preziuso a confié à l’espace le soin de forger le boîtier de la Stella Polare, taillé d’un seul tenant dans une météorite tombée il y a plus de 100’000 ans au-delà du cercle polaire : Muonionalusta. Et dans ce cadre d’exception, il a laissé libre cours à son talent d’horloger, offrant au regard un tourbillon et un mouvement décoré jusque dans ses moindres détails. Sur les ponts, des étoiles gravées à la main dessinent un bas-relief sur un décor boulé et grainé, semé de cratères minuscules. Le barillet ajouré, positionné à midi, et le tourbillon, soutenu par un pont d’une extrême finesse à six heures, créent une symétrie qui renforce la puissance et l’harmonie de la pièce. Avec ses 110 heures de réserve de marche et la précision de son tourbillon, elle fait bien plus que mesurer le temps, elle le raconte et l’illustre. Stella Polare, « l’étoile polaire » en italien, mêle au gris et à l’argent du métal le bleu de ses inscriptions et celui de son bracelet en perche du Nil, doublé lézard sur sa face intérieure. Elle scintille comme une montre sertie mais n’emprunte son éclat à aucune pierre précieuse. Ce sont les dessins eux-mêmes qui la font briller, ceux de l’artisan et de la météorite, un entrelacs cristallin de lignes droites nommé figures de Widmanstätten. A l’image des plus beaux diamants, les météorites ont un nom et une histoire, et parmi elles, Muonionalusta occupe une place unique. Découverte en 1906 dans le nord de la Suède, elle est probablement le plus vieil objet que la Terre ait jamais porté, né il y a 4,5 milliards d’années ! Elle fait partie des 5% de météorites ferreuses que l’on recense aujourd’hui, et dont la composition révèle l’origine spatiale. De fer pour l’essentiel, mais aussi 8% de nickel et des traces de matériaux plus exotiques : du gallium, du germanium, de l’iridium.
Movement and functions:
Calibre: Antoine Preziuso APG/28T
Winding: Manual
Power reserve: 110 heures
Dimensions: 14’’1/2
Regulator organs: Tourbillon
Frequency: 21'600Ah
Rotating speed: 1 t/minute
Rubies: 19
Decoration: Gravure sur ponts anglés et grainés
Material: Meteorite Munionalusta monobloc
Crown: In Munionalusta Meteorite
Shape: Round
Dimensions: Ø 40 mm
Thickness: 10 mm
Glass: Sapphire crystal with anti-reflection treatment.
Back: Sapphire crystal
Water resistance: 3ATU
Strap: Carp skin in front and Lizard on the back. Meteorite buckle.